Voiturea

A quoi sert l’AD Blue ?

adblue

La lutte contre la pollution et la protection de l’environnement constituent des enjeux majeurs de ce siècle. Tout le monde s’y implique, de même que les constructeurs automobiles. Pour répondre aux exigences de la réduction des gaz polluants, certains d’entre eux utilisent la technologie SCR pour équiper le réservoir des nouveaux véhicules diesel d’un AD BLUE. Cet article est le guide parfait pour en connaître l’utilité et le fonctionnement.

Que comprendre par AD BLUE ?

L’AD BLUE est une adjonction de liquides qu’on installe sur les moteurs diesels. Il contribue à diminuer les émissions de monoxydes d’azote émises par ces types de moteurs. L’apparition de l’AD BLIUE s’inscrit dans la droite ligne des normes antipollution édictées par Euro 6.

En effet, Euro 6 est une norme antipollution qui est entrée en vigueur le 1er septembre 2014 pour les nouveaux véhicules mis en circulation à compter de cette date. Cette norme a pour vision de réduire considérablement les rejets de polluants émis par les moteurs à combustible essence et diesel. L’AD BLUE se compose d’un mélange de 67,5% d’eau déminéralisée et de 32, 5% d’urée.

Il est simple de retrouver un réservoir d’AD BLUE sur un véhicule. De couleur bleue, il est installé juste à côté du réservoir d’essence sur certains modèles de voitures. Il faut donc veiller à ne pas faire un mélange des deux. Auquel cas, une vidange de réservoirs s’imposerait.

Utilité de l’AD BLUE

L’AD BLUE permet de réduire les rejets de molécules d’oxydes d’azote afin que le véhicule pollue moins l’environnement. La solution AD BLUE est adaptée pour les véhicules à moteur diesel pourvus d’un système de réduction catalytique sélective (SCR). Au départ, l’AD BLUE est placé uniquement sur les véhicules poids lourds tels les camions. Avec l’entrée en vigueur de la norme Euro 6, son utilisation est élargie aux véhicules particuliers et autres utilitaires dotés de moteurs diesels. La condition est que le véhicule soit équipé d’un SCR.

Fonctionnement de l’AD BLUE

La compréhension du fonctionnement de l’AD BLUE passe par la maîtrise de la composition de son système. Quels sont donc les éléments entrant dans la composition du système AD BLUE ? Pêle-mêle, il y a le réservoir d’AD BLUE, le catalyseur, l’unité d’injection d’AD BLUE et l’unité de contrôle de dosage.

Lorsqu’il bout à 190°C, le liquide AD BLUE est conduit juste avant le catalyseur SCR. Les molécules d’ammoniac (NH3) contenues dans l’urée sont transformées dans le catalyseur par une réaction chimique. Les molécules d’ammoniac transformées viennent oxyder les NOx rejetés par le moteur. De cette oxydation découlent la génération de l’azote (N2) et la vapeur d’eau (H2O). Ces deux composés chimiques (le N2 et H2O) sont déjà présents dans l’air. Par conséquent, leur production par un moteur diesel ne constitue plus en aucun cas un danger pour la nature.

Pour profiter de l’utilisation de l’AD BLUE, il doit être conservé dans son paquetage d’origine. C’est en effet un liquide corrosif.

En somme, la solution AD BLUE est pratique pour réduire les gaz polluants produits par les véhicules à moteur diesel. Il peut être installé aussi bien sur un véhicule poids lourds que sur les véhicules de petits gabarits. L’essentiel est que le véhicule soit préalablement équipé de la technologie SCR.